Nos Amours

Julie Nioche

Conception, chorégraphie

& scénographie

Julie Nioche

Interprétation

Julie Nioche
Avec la collaboration
Miguel Garcia Llorens

Création musicale

Alexandre Meyer (à partir des Variations Goldberg de J.S. Bach interprétées par Glenn Gould – 1981)

Création dessins corporels

Laurent Cèbe

Réalisation dessins corporels

& manipulation

Lisa Miramond

Assistante à l’interprétation

Marcela Santander

Praticiennes collaboratrices

Gabrielle Mallet

Isabelle Ginot

Milena Gilabert

Catherine Contour

Yäel Shavit

Barbara Manzetti

Muriel Hecker

Sophie Lessard

Élisa Boillot

Flavia Mounaji

Construction décor

Vincent Gadras

Max Potiron

©Adrien Selbert
 

Créée initialement en version duo au Festival Mettre en Scène à Rennes en novembre 2016, Nos Amours en version solo creuse la question de la visibilité et de la perception des traces que nos amours ont laissées dans nos corps. Des traces d’amours liées d’abord à notre histoire individuelle avant d'être partagées.

Des états d’amour. Des sources d’amour. Des essences d’amour. Dans Nos amours,Julie Nioche n’œuvre pas au récit de relations amoureuses. Elle explore une gamme merveilleusement subtile, formidablement diverse, de mémoires sensibles d’amours. Sa danse d’oscillations, de circulations, généreuse et non directive, se nourrit des pratiques somatiques, qui passionnent la chorégraphe. Cela sous une impressionnante scénographie de pureté lumineuse, comme de tatouages mouvants. Une bande-son chorale a capella se souvient aussi de la façon qu’avait Glenn Gould, de fredonner tout en jouant ses chefs d’oeuvre : il n’y aurait d’émotion forte dans l’instant, que puisée à des filtres de mémoire profonde.

Coproduction Théâtre National de Bretagne – Centre Européen Théâtral et Chorégraphique et Centre Dramatique National / Rennes • Le Grand R, Scène nationale de la Roche-sur-Yon • musée de la Danse CCN de Rennes et de Bretagne • CCN de Tours, direction Thomas Lebrun • CCN de Nantes • Vivat d’Armentières, scène conventionnée danse et théâtre • Théâtre d’Arles, scène conventionnée pour les nouvelles écritures
Avec l’aide à la création région des Pays de la Loire
Avec le soutien École Supérieure d’Arts Plastiques de la ville de Monaco