Manuel Roque

Manuel Roque

Après des études en théâtre puis en cirque à l’ENC de Montréal, Manu fait quelques pirouettes avec le cirque Eloïze, puis transitionne vers la danse. Cultivant la diversité il se plonge autant dans des univers ludiques (Hélène Langevin, cie de danse jeune public), que  formels (Dominique Porte, Sylvain Emard, Paul-André Fortier) ou plus théâtraux (Peter James). Il passe ensuite trois années à temps plein chez la Cie Marie Chouinard, interprète le répertoire, participe à la création d’Orphée et Eurydice, reçoit un Gemini Award pour la captation télévisuelle de Body-remix / Goldberg- variation. Il danse également le solo Les Feux dans la Nuit au théâtre La Chapelle en mai 2011. 

Parallèlement à sa carrière d’interprète, il enfourche le rôle de chorégraphe (Brendon et Brenda, 2002 ; Ô mon bateau, 2004 ; RAW-me, 2010). Raw-me, solo qu’il chorégraphie et interprète reçoit un accueil chaleureux et de nombreux prix au festival Vue sur la Relève 2011. La pièce sera reprise au OFFTA en juin 2011, puis en tournée dans les Maisons de la Culture en février 2012, ainsi qu’au festival of New Dance à St John en octobre 2013. 

Tangente et le festival Quartier-Danse diffusent en septembre 2012 Ne meurs pas tout de suite, on nous regarde un duo de 60 minutes, qui sera repris à Vue sur la Relève et au OFFTA 2013, et en tournée en 2014-2015. 

Il est de plus chorégraphe pour les Minutes Complètement Cirque et Babel du festival Montréal Complètement Cirque de 2010 à 2014, ainsi que pour le spectacle de fin d’année de l’École Nationale de Cirque de Montréal Génération 2.0 en juin 2012.

En juillet 2013, Il fonde la Cie Manuel Roque et crée le projet In Situ pour l’espace public de la Place des Arts de Montréal en janvier 2014. le solo Data (2014), s’intéresse à la mutation de la matière et sera diffusé l’Usine C, puis repris au FTA 2015, au fes tival JUNE EVENTS (Paris) puis en tournée internationale. En plus de sa participation au projet international Migrant Bodies (soutenu par le Conseil Européen) ou il crée Matière Noire, Manu chorégraphie Aurora pour les finissants de l’EDCMTL. De plus, avec Lucie Vigneault il est récipiendaire d’une résidence de création de deux mois à Potsdam (Allemagne) grâce au soutient du CALQ et de la Fabrik. En décembre 2015, 4-OR, est présenté à Montréal par Tangente et Parcours Danse. 

Sa prochaine creation bang bang verra sa première à Lyon et à Barcelone en Mars 2017. Un goût naturel pour les thématiques de l’absurde, du néant, du déséquilibre,  pour les pulsions désarticulées, les zones grises, pour les matériaux bruts (…) teinte généralement ses élans créatifs. Son univers créatif s’intéresse au métissage des langages contemporains et met en danse une virtuosité kinesthésique jumelée à un questionnement polymorphe sur la condition humaine contemporaine.