Antonija Livingstone et Emma Bigé

Masterclass · Antonija Livingstone et Emma Bigé

Du lundi 30 janvier au vendredi 3 février 2023

11h à 17h

Tarif organisme : 900 euros
Tarif individuel : 300 euros

Pour candidater et pour toute information sur les possibilités de financement : envoyez votre dossier (CV, lettre de motivation, portrait et photo de plain-pied) à masterclasses@atelierdeparis.org.

Réserver Réserver

Résumé

Télécharger la fiche de contenu pédagogique

Frappées par la foudre

La question est comme toujours : comment—exquisément—procéder avec le soin et l’attention requises?

Dans Transmaterialités, læ physicien·ne quantique et théoricien·ne transféministe Karen Barad observe les trajectoires des éclairs, qu’iel décrit comme « une réponse foudroyante à une atmosphère chargée de désirs » : un échange sensuel entre le ciel et la terre où l’incertitude, le pas-savoir et l’interrogation sont au cœur des mouvements de la matière. L’hésitation au cœur du toucher.

Comme bien d’autres créatures qui naissent du milieu des choses, la foudre connecte des mondes, elle avive l’entre-deux, même à distance. Quelles sortes de leçons concernant les séparations et les distances, les proximités et les adjacences, pourrions-nous étudier en nous plaçant auprès des habitant·es des zones de contact ? Et quels arts de l’attention peut-on apprendre des étranges physiques du toucher qu’elles impliquent ?

Par des pratiques somatiques, sculpturales et textuelles, Emma Bigé & A. Livingstone proposent de faciliter une intra-action entre les études trans, écologiques et tranimales, cherchant à dés/apprendre de (nouveaux/anciens) motifs de mouvement, à proximité d’une congrégation de créatures textuelles et parfois matérielles : des éclairs, des étoiles de mer, des frankengrenouilles, des mammifères marines et terrestres.

 

Équipe artistique

Antonija Livingstone fabrique des choses/actions/relations, souvent in situ, souvent en collaboration. Un corpus de travail qui tremble quand il se montre et qui emploie la chorégraphie au service de la co-création des refuges.

Emma Bigé étudie, écrit, traduit et improvise avec des danses contemporaines expérimentales et des théories trans*féministes. Agrégée, docteure en philosophie, danseuse et curatrice, elle enseigne l’épistémologie en écoles d’art. Le reste du temps, elle vit au bord d’une forêt et, dès qu’elle peut, elle roule par terre.

Nos partenaires

dictum leo pulvinar mattis Donec efficitur. vel, justo ut ipsum commodo sem,