Sylvanie Tendron

Atelier plastique pour les familles

Atelier autour de Troisième miNiature

samedi 16 mars16 h 00

samedi 16 mars18 h 00

1h

Gratuit pour les personnes détentrices d'une place de spectacle.

Réservation par mail : reservation@atelierdeparis.org

Cet atelier est destiné aux personnes ayant vu le spectacle Troisième miNiature (le même jour à 15h et à 17h).

Résumé

Venez fabriquer votre collage avec cet atelier autour du spectacle Troisième miNiature de Florencia Demestri et Samuel Lefeuvre.

Mené par l’artiste sourde Sylvanie Tendron, elle vous propose de développer un imaginaire autour de la nature, des plantes et des animaux. Vous pouvez d’abord expérimenter avec votre corps, avant de passer au collage papier.

Participez en famille, à partir de 5 ans, sourd·es et entendant·es sont bienvenues !

 

Équipe artistique

Sylvanie Tendron
Vidéaste-performeuse sourde, issue de l’école des Beaux-arts de Bordeaux, Sylvanie Tendron explore les comportements liés au langage et à la communication. Pour ce faire, elle puise dans son expérience quotidienne et évoque, avec humour et dérision, l’absurdité, les entraves et les malentendus suscités par la confrontation et la rencontre de la différence. Dans ses vidéos performatives, elle met en scène des situations d’isolement ou d’enfermement causées par des obstacles à la limite du burlesque qu’elle tente de déjouer. Ces exercices illustrent les nombreuses circonstances où l’on tente d’entrer en rapport avec l’autre en s’adaptant à son langage.

En 2021, elle propose la première résidence avec deux artistes sourdes, Marine Comte et Mélanie Joseph, toutes deux issues de l’école des Beaux-arts de Marseille, début de plusieurs autres résidences avec l’édition Plaine Page dans le Var en 2022. En février et mars 2023 elle fait une exposition personnelle ‘P(l)ace’ à La Fourmilière à Couffouleux dans le Tarn. De manière de plus en plus forte, elle questionne sa place de vidéaste performeuse et celle du spectateur : l’art dans l’espace public devient une évidence.

Sylvanie est également médiatrice culturelle en langue des signes française dans divers musées bordelais : le CAPC musée d’art contemporain, le musée des Beaux-arts, le Forum des Arts de Talence, et à la Halle de la Machine à Toulouse. Elle a aussi mené des ateliers de pratiques artistiques auprès de divers publics. Elle promeut la langue des signes française à travers le spectacle vivant en tant qu’assistante mise en scène pour l’adaptation d’un spectacle LSF avec la Compagnie les Petits Plaisirs. Elle est aussi à la réalisation de vidéos pour des spectacles en langue des signes avec les Compagnies Reg’art, et Act’s (entre autres).

Elle participe aux réflexions menées autour de l’accessibilité des spectacles avec les Festivals de rue ARTO et pour plusieurs autres compagnies. Au sein de l’association Sens Dessus Dessous, elle travaille à la mise en accessibilité et la programmation Pi Sourd de divers festivals de cinémas comme CinéLatino, ou Résistances. Pour alimenter sa créativité, elle pratique depuis deux ans l’art du cirque à l’école CircOdadou à Graulhet. Elle a également suivi des ateliers théâtre, au Théâtre du Grand Rond de 2017 à 2019 pour des pièces de Marivaux et Koltès, avec les metteurs en scène Alexandre Bernhardt et Martin Cros, tous deux co-fondateurs de l’École de Théâtre Universelle, uniquement en Langue des Signes à Toulouse. En août 2022, Sylvanie a ressorti ses outils de plasticienne en rejoignant l’équipe de scénographes pour La Cour qui claque à Aurillac et poursuit cette année encore.