Mickaël Phelippeau

bi-p

De Françoise à Alice

samedi 11 décembre17 h 00

1h

+ bord de plateau
+ garderie dansée le samedi

Réserver Réserver

Résumé

Mickaël Phelippeau rencontre Françoise et Alice Davazoglou en 2015. Toutes deux sont danseuses. L’une est dite valide, l’autre a un chromosome 21 de plus dans son ADN. À Laon, elles ont fondé ART21 : une association de danse amateur·rice, qui porte un regard inclusif sur le handicap. Dans ce cadre, elles ont invité Mickaël Phelippeau qui, de fil en aiguille, leur a proposé de poursuivre la rencontre en studio puis d’être les deux protagonistes de sa création. Ses « bi-portraits » dansés sont avant tout des prétextes à se confronter, toujours avec douceur, à toutes sortes de personnes. « Je veux le faire pour que les gens sachent qui on est » lui répond Alice. Avec tendresse mais pas seulement, De Françoise à Alice raconte leurs joies, leurs peurs et leur relation à la danse. Un lien qui les a d’abord séparées puis réunies.

Exposition Paysages en Portraits de Mickaël Phelippeau

Exposition organisée dans le cadre du dispositif Culture et Santé – projet artistique et culturel en secteur médico-social de la DRAC Ile-de-France, l’ARS Ile-de-France et l’association Arts & Santé La Manufacture. 

Dans le cadre du partenariat entre l’Atelier de Paris / CDCN, Les Ailes Déployées – association d’aide à la santé mentale, et l’École du Breuil – Arts et techniques du paysage, un parcours chorégraphique autour du spectacle De Françoise à Alice (présenté à l’Atelier de Paris / CDCN) a été mené avec un groupe de travailleur.se.s de l’ESAT Bastille et une classe d’apprenti.e.s en Brevet Professionnel Agricole. 

Accompagné.e.s par Mickaël Phelippeau, Alice Davazoglou et Françoise Davazoglou, ils.elles ont traversé pendant plusieurs mois leur univers chorégraphique et questionné les thématiques de la filiation, du portrait, du handicap et du paysage. Ces ateliers, rencontres, temps d’échanges et sorties culturelles ont amené à la création de bi-portraits photographiques, qui mettent en miroir aussi bien leurs différences que leurs similitudes, témoins de l’expérience comme vécue.

Garderie dansée (à partir de 3 ans)

La garderie dansée sera menée par Karine Boudier, titulaire du Diplôme d’Etat en danse, elle enseigne la danse aux tout petits depuis de nombreuses années. Lors de l’atelier du samedi 11 décembre 2021, Karine proposera aux enfants de découvrir l’art de danser ensemble (trouver sa place dans un groupe, expérimenter les rôles de leader, de suiveur, dans des ateliers en binôme et en groupe). Nous travaillerons sur un petit travail de création. Chaque enfant créera sa danse qui sera ensuite modifiée par les ajouts des autres. Pour les enfants qui le souhaitent, un petit coin lecture et dessin sera à leur disposition pendant l’atelier.

Tarif 15 € par enfant. Réservation auprès du service des relations publiques au 01 417 417 07 ou par mail à : reservation@atelierdeparis.org.

Équipe artistique

  • Chorégraphie et conception : Mickaël Phelippeau
  • Interprétation : Alice Davazoglou & Françoise Davazoglou avec la participation d’Agathe Lacorne
  • Regard dramaturgique : Anne Kersting
  • Lumière : Abigail Fowler
  • Son : Laurent Dumoulin
  • Costumes : Karelle Durand
  • Audiodescription et voix enregistrée : Valérie Castan
  • Production, diffusion, administration : Fabrik Cassiopée, Manon Crochemore, Manon Joly  et Isabelle Morel
  • Remerciements Yohan Chambonneau & Florian Laze, La Pratique, atelier de fabrique artistique – Vatan, La Spirale de Caroline – Olivia Grandville

Après une formation en arts plastiques et un parcours d’interprète dans quelques compagnies de danse, Mickaël Phelippeau suit la formation ex.e.r.ce au Centre chorégraphique national de Montpellier. Il travaille avec de nombreu·x·ses chorégraphes parmi lesquel·le·s Mathilde Monnier, Alain Buffard et Daniel Larrieu. Mickaël Phelippeau développe ses projets chorégraphiques depuis 1999. En parallèle, il poursuit une démarche à géométrie variable, convoquant différents champs et médias. Depuis 2003, il axe principalement ses recherches autour de la démarche «bi-portrait», prétexte à la rencontre. En 2008, il crée ainsi la pièce chorégraphique bi-portrait Jean-Yves puis bi-portrait Yves C. qui posent la question de l’altérité sous forme de portraits croisés. Depuis 2010, Mickaël Phelippeau est directeur artistique de la manifestation À domicile à Guissény en Bretagne où il invite des chorégraphes en résidence à travailler avec les habitant·e·s de ce village.

Production

  • Production : bi-p
  • Coproduction : L’échangeur, CDCN Hauts de France, Atelier de Paris – CDCN, Espace 1789 – scène conventionnée danse de Saint Ouen , Les Quinconces et L’Espal, Scène nationale du Mans , Scène nationale d’Aubusson, Entresort/Centre national pour la création adaptée , La Filature – scène nationale de Mulhouse
  • La bi-p est soutenue par la DRAC Centre-Val de Loire – Ministère de Culture, au titre du conventionnement, par la Région Centre-Val de Loire au titre du conventionnement et par l’Institut français pour ses projets à l’étranger.
mattis Praesent dolor. sem, id ut velit, Aliquam dapibus