Claire Jenny

avec Agathe Pfauwadel, Fabrice Ramalingom et Jacques Bret

De l’art chorégraphique à l’innovation de projet d’Éducation Artistique et Culturelle • Module 1

lundi 25 au jeudi 28 octobre

10/13h - 14h/17h

Module 1 (4 jours sur 8) :
Tarif individuel : 150€
Tarif organisme : 750€

Ce module s'inscrit dans une série de 8 jours :
Tarif individuel : 200€
Tarif organisme : 750€

Pour candidater et pour toute information sur les possibilités de financement : envoyez votre dossier (CV, lettre de motivation, portrait et photo de plain-pied) à masterclasses@atelierdeparis.org.

English version

Résumé

Télécharger la fiche de contenu pédagogique
Ouverte à tout public, cette formation propose une réflexion sur la conception et les modalités de transmission de l’art chorégraphique dans le cadre de projets d’Éducation artistique et culturelle (EAC) au sein de l’école et de milieux spécifiques.
Au travers de temps pratiques, réflexifs et méthodologiques se nourrissant de la rencontre des expériences et des vécus de chacun·e, cette formation veut fonder un savoir partagé, actif et évolutif et apporter des clés pour penser, construire, élaborer et réaliser des projets EAC dans le partenariat entre tous les acteurs impliqués.
Composée de trois modules, tout à la fois complémentaires et indépendants, la formation est conçue et menée par Claire Jenny accompagnée de collaborateur·rice·s : Agathe Pfauwadel, Fabrice Ramalingom, Bertrand Brie, Arielle Chauvel-Lévy, Alvaro Morell et Jacques Bret.

 

 

Module 1 – De la définition de contenus artistiques à leur partage, leur transmission à l’école

A l’appui de leurs vécus artistiques personnels et diversifiés et de leurs potentielles expériences de transmission, les stagiaires cernent leurs essentiels au sein des démarches artistiques éprouvées dans leur parcours personnel et professionnel et créent des enjeux et des modalités de transmission de l’art de la danse.
Sous forme d’atelier d’exploration, porté par Agathe Pfauwadel les stagiaires testeront les dimensions biologiques, physiques, sociales et émotionnelles dont le tissage porte le développement humain. Avec Fabrice Ramalingom, ils·elles questionneront l’enjeu de la pièce jeune public My (petit) Pogo : interroger l’idée d’être ensemble ou « comment danser ensemble avec nos différences? ». À l’appui du processus de création de cette pièce, le chorégraphe puisera des procédés, jeux et principes chorégraphiques, qu’il réactivera avec les stagiaires participants afin de leur faire éprouver, goûter, apprécier les liens que l’on peut construire avec l’Autre, les autres dans l’espace/temps dansé.

Équipe artistique

Claire Jenny chorégraphe de la compagnie Point Virgule déploie un questionnement sensible sur les enjeux de la construction/reconstruction de l’individu quels que soient les contextes de ses projets. Personne Ressource pour l’Éducation Artistique et Culturelle, elle est reconnue pour son expertise dans la conception et la réalisation de créations partagées en milieu carcéral.  Elle est co-auteure du livre Chairs incarcérées : une exploration de la danse en prison. Les aller-retours perma­nents entre ses projets professionnels et les accompagnements artistiques des publics fondent sa démarche artistique.
Agathe Pfauwadel est interprète auprès de nombreux·ses chorégraphes tel·le·s que Odile Duboc, Georges Appaix et Alban Richard. Elle développe également de nombreux projets d’Éducation Artistique et Culturelle en milieu scolaire. Parallèlement, après s’être formée en psychomotricité, elle mène des actions de formation et de sensibilisation à la danse auprès de personnes en situation de handicap et dans diverses structures de santé.
Jacques Bret est professeur agrégé de sciences de la Vie et de la Terre. Après avoir suivi de nombreux stages en éducation artistique et culturelle et danse organisés par la DAAC de Versailles, il se forme en danse verticale auprès des chorégraphes Bruno Dizien et Laura de Nercy de la compagnie Roc in lichen et exécute des croquis de corps en mouvement au cours des répétitions de cette compagnie puis de bien d’autres. Parallèlement, il suit le travail en nature de la chorégraphe Armelle Devigon au sein de la compagnie LLE où il assure bientôt, en fonction des circonstances, les rôles de regard extérieur, d’assistant ou d’interprète avant d’en devenir le président. En résonance avec son travail de biologiste, cette approche artistique de la nature l’amène à créer des projets pédagogiques arts et sciences en partenariat avec les chorégraphes Luc Petton, Kitsou Dubois… Il rejoint la DAAC (délégation académique à l’action culturelle) de Versailles en 2015 dont il est conseiller danse, culture scientifique et technique, développement durable et arts du goût.
Fabrice Ramalingom étudie de 1986 à 1988 au Centre national de danse contemporaine à Angers puis débute sa carrière de danseur-interprète au Centre chorégraphique national de Montpellier. Il y travaille avec Dominique Bagouet et Trisha Brown. En 1993, il devient un des membres fondateurs des carnets Bagouet, une cellule de réflexion et de transmission des oeuvres du chorégraphe disparu. Parrallèlement, il co-fonde avec Hélène Cathala la Cie La Camionetta et expérimente le collectif en s’associant à deux metteurs en scène et deux chorégraphes pour créer et diriger Changement de Propriétaire, lieu alternatif de production et de création. En 2006, il fonde la compagnie R.A.M.a.. Les quinze pièces qu’il y signe sont autant d’espaces où il questionne les paradoxes qui lui sont chers, tels l’homme/l’animal, l’individu/la communauté, la présence/l’absence, les générations… En 2005, il est conseiller artistique pour la formation EX.E.R.CE du Centre chorégraphique national de Montpellier.

Nos partenaires

English version

Open to everyone, this training course provides a means to reflect on how choreographic art is created and transmitted within artistic and cultural education projects (EAC) in schools and specific environments.
Combining practical, theoretical and methodological aspects, and enriched by each participant’s experiences and realities, this training session aims to establish a shared, active and evolving set of knowledge and to supply critical ways of thinking about, building, developing and executing EAC projects in partnership between all the stakeholders involved.
Consisting of three modules that are both complementary to one another and stand-alone, the training course was created by Claire Jenny and assisted by her collaborators Agathe Pfauwadel, Fabrice Ramalingom, Bertrand Brie, Arielle Chauvel-Lévy, Alvaro Morell and Jacques Bret.
Module 1: From defining artistic content to sharing and transmitting it in schools
With the support of their personal and diverse artistic experiences and their potential plans for sharing their work, participants will identify the elements that are essential to the artistic approaches they have experienced in their personal and professional careers and will create the main themes and means by which they will transmit the art of dance.
Taking the form of an exploratory workshop led by Agathe Pfauwadel, participants will test the biological, physical, social and emotional dimensions that weave human development together. With Fabrice Ramalingom, they will question the main challenge of the play for young audiences entitled My (Little) Pogo: the idea of being together or « how to dance together with our differences ». To support the creative process of this piece, the choreographer will draw on choreographic processes, games and principles which he will reactivate with participants to make them experience, taste and appreciate the links that can be built with the Other, with others in the space/time of dance.
Claire Jenny, the choreographer of the company Point Virgule, uses sensitive questioning on the issues of how individuals are constructed/reconstructed, regardless of the context of her projects. As a Resource Person for Artistic and Cultural Education, she is recognized for her expertise in the development and execution of projects in prisons. She is the co-author of the book Imprisoned Flesh: an exploration of dance in prison. The back-and-forth dialogue between her professional projects and artistic mentoring are the basis of her approach to creating work.
Agathe Pfauwadel has performed with many choreographers such as Odile Duboc, Georges Appaix and Alban Richard. She also develops numerous projects of Artistic and Cultural Education in schools.At the same time, based on her training in psychomotricity, she leads training and awareness-raising activities in dance for people with disabilities and in various health structures.
Fabrice Ramalingom studied from 1986 to 1988 at the Centre national de danse contemporaine in Angers and then began his career as a dancer-performer at the Centre chorégraphique national de Montpellier. There he worked with Dominique Bagouet and Trisha Brown. In 1993, he became one of the founding members of the Carnets Bagouet, a think tank for transmitting the late choreographer’s works. At the same time, he and Hélène Cathala co-founded La Camionetta and experimented with the collective by joining forces with two directors and two choreographers to create and direct Changement de Propriétaire, an alternative production and creation space. In 2006, he founded the company R.A.M.a. The fifteen pieces he has created are spaces in which he questions the paradoxes that are dear to him, such as man/animal, individual/community, presence/absence, generations, and more. In 2005, he was artistic advisor for the EX.E.R.CE training course at the National Choreographic Centre of Montpellier.
Jacques Bret is a member of the Academic Delegation for Cultural Action in the areas of dance, scientific and technical culture, as well as sustainable development and the arts of taste.
dictum mi, massa risus vulputate, diam