Rosalind Crisp

OMEO DANCE

DIRtywork

jeudi 1 avril20 h 30

40 min

10 à 20€ / Pass 10 à 12€

Création 2019
Solo

English version
Réserver Réserver

Rosalind Crisp est l’une des figures majeures de la danse contemporaine australienne. Artiste associée de l’Atelier de Paris de 2004 à 2012, elle retourne en 2013 dans son pays natal et découvre avec stupeur les ravages de la déforestation ; l’une des conséquences des récents feux dont la violence et l’ampleur n’avaient jamais été égalées, réduisant sur leur passage la faune et la flore en fumée.

Le choc pousse la chorégraphe à concevoir et lancer avec d’autres artistes et écologistes le projet DIRt : danser dans les régions dévastées. Pourquoi danser quand notre maison brûle ? La danse et les arts collaboratifs peuvent-ils comprendre la crise environnementale ? DIRtywork, entre danse et conférence, retrace le projet comme la complexité et l’absurdité d’expériences brûlantes.

Équipe artistique

Rosalind Crisp
Figure de proue de la danse et performance australienne, Rosalind Crisp ancre son travail dans une recherche sur la composition instantanée et l’expérimentation. Elle fonde en 1996 Omeo Dance, centre de danse à Sydney, avant d’être associée à l’Atelier de Paris pendant près de dix ans. Rosalind Crisp est nommée Chevalier de l’Ordre des Arts et des Lettres en 2015.

  • Création et interprétation : Rosalind Crisp
  • Conseil artistique : Andrew Morrish

 

Production

  • Production : Rosalind Crisp / Omeo Dance
  • Coproduction : Festival Dance Massive ; Dancehouse ; Critical Path ; Festival Artlands Victoria ; Chunky Move ; ReadyMade Works ; East Gippsland Art Gallery ; Warrnambool Art Gallery ; The Cad Factory  ; Orbost Exhibition Centre
  • Soutiens : Opéra de Sydney ; Université de Bath Spa ; Dance Limerick ; Gouvernement australien – Australia Council for the Arts ; Gouvernement victorien – Creative Victoria & Regional Arts Fund.
  • Photo : Andrew Morrish

English version

Conscious of the effects of deforestation in her country, Australian choreographer Rosalind Crisp launched DIRt: Dancing in Devastated Regions in 2017. DIRtywork is a memory of these experiments: can dance and the collaborative arts make sense of the environmental crisis? Why dance when our house is burning down?