Léo Lérus

ZIMAREL

Entropie

vendredi 4 juin18 h 30

samedi 5 juin18 h 30

55 min

Coproduction
Création 2020

Au Carreau du Temple

1 BILLET = 2 SPECTACLES !
Gladys Demba (Mes horizons) sera suivi de Léo Lérus (Entropie). Votre réservation vaut pour les deux spectacles.

Durée de la soirée (les 2 spectacles avec entracte) : 1h40

Réserver Réserver

Résumé

Gladys Demba présentera son solo Mes Horizons en première partie de Léo Lérus.

Sans jamais l’enfermer dans une forme et une fin, Léo Lérus porte haut la création caribéenne. Le chorégraphe s’est d’abord intéressé aux sonorités musicales de son terrain pour glisser vers ses fulgurances carnavalesques. Il en vient ensuite à développer un vocabulaire inspiré du Léwoz, soirées traditionnelles où la danse rythme la musique. C’est ancré dans cette recherche que Léo Lérus crée Entropie. Mesure du degré de désordre d’un système, nulle quand il n’existe pas d’incertitude, l’entropie guide les quatre interprètes sur un plateau épuré. Jeu de théâtralité, de déséquilibres, leurs mouvements sont captés en direct pour agir sur l’environnement sonore et lumineux. Entropie explore sous nos yeux la possibilité d’un système d’auto-organisation, toujours animé par l’instant.

 

→ L’entretien de Léo Lérus sur maculture.fr

Équipe artistique

  • Chorégraphie : Léo Lérus
  • Interprètes : Ndoho Ange, Maeva Berthelot, Gilbert Nouno, Shamel Pitts, Léo Lérus
  • Musique : Léo Lérus, Gilbert Nouno
  • Dispositifs interactifs sonores et lumières : Gilbert Nouno
  • Lumières, régie générale et régie lumière : Chloé Bouju
  • Costumes : Ingrid Denise
  • Regards extérieurs : Clémence Galliard, Michael Getman, Julien Monty

Léo Lérus débute sa trajectoire professionnelle comme interprète au sein de différentes compagnies dont la Random Dance Company de Wayne McGregor, la Batsheva Dance Company d’Ohad Naharin et la LEV Dance Company de Sharon Eyal et Gai Bachar. Héritier du mouvement, de la composition et pédagogie des différent·e·s créateur·ice·s avec lesquel·le·s il a travaillé, il signe ses premières créations en 2010. En 2013, il est lauréat du Prix Nigel Charnock à la meilleure création avec la pièce Fractal. Il s’initie également à la pédagogie échangeant et apportant de son savoir-faire, de son savoir-danser à travers des ateliers inspirés de sa formation en technique Gaga et de l’improvisation du Léwòz.
Affirmant un attachement à la veine du Gwo-Ka et à son île natale la Guadeloupe, Léo Lérus se lance dans l’expérimentation humaniste d’une recherche continuelle dans le domaine de la danse contemporaine tout en creusant son héritage culturel.

 

Nos partenaires

Production

  • Producteur délégué : L’ARTCHIPEL – Scène nationale de la Guadeloupe
  • Coproducteurs: Compagnie Zimarel – Léo Lérus / Théâtre 71, Scène Nationale de Malakoff
  • Projet soutenu par la DAC Guadeloupe – l’Adami – l’Onda – le Conseil régionale de la Guadeloupe – la Ville de Sainte-Anne
  • Projet ayant bénéficié du dispositif de résidence « La Fabrique Chaillot » – Chaillot – Théâtre National de la
    Danse (Paris)
  • Photographie © Céline Croze
vel, pulvinar Praesent ipsum ultricies et, efficitur. felis