Marion Muzac

Le petit B

samedi 6 avril15 h 00

samedi 6 avril17 h 00

25 min

Tarif unique : 10€
Pass PULSE : 2 places = 20€, place supplémentaire à 5€

À partir de 1 an

Spectacle visuel naturellement adapté aux personnes sourdes et malentendantes

+ tournée dans les crèches de la Ville de Paris

Réserver Réserver

Résumé

Le petit B est une aventure de la perception à de jeunes enfants. Ils sont spectateur·ices avec l’entièreté de leur corps. Comme tout est mouvement dans le monde, alors ils voient, sentent et touchent… il est primordial de mettre le corps en jeu. Avec la plasticienne Émilie Faïf, Marion Muzac a imaginé une surface performative, faite de corps, de matières et de sons dans laquelle les enfants s’immergent.

La question de la transformation est au cœur du processus. Par la danse, les corps impliqués dans les matières d’Émilie Faïf se font le véhicule d’énigmes physiques. Par leurs mouvements et toute la palette de nuances possibles qu’offre l’habilité du corps d’un·e danseur·se, les enfants vivent une aventure sensorielle diversifiée.

Alors que les spectateur·ices sont disposé·es à la lisière de l’installation, les danseur·ses pénètrent doucement parmi elles et eux avec intelligence. L’habileté de leurs gestes et la douceur des sculptures invitent les corps à s’étendre et à s’allonger pour observer autrement la danse devant leurs yeux. Cette aventure immersive momentanée invite à la détente et à la contemplation. L’univers musical envoûtant et hypnotique des voix de Johanna Luz et Vincent Barrau accentue cette plongée dans ce bain sensitif, fait de sons, de matières et de poésie.

Équipe artistique

Marion Muzac
Marion Muzac se forme en Conservatoire puis mène un cursus universitaire en commerce et communication. À New York, elle suit l’enseignement de la technique de Merce Cunningham et à Toulouse profite de la formation du Centre de Développement Chorégraphique National. Elle enseigne la danse contemporaine au Conservatoire de Toulouse et à l’ isdaT dont elle devient directrice de l’ unité danse depuis janvier 2022.

Depuis 2001, elle mène simultanément des activités pédagogiques et des projets chorégraphiques. Elle rencontre Jérôme Brabant en participant en tant qu’interprète à une pièce de Marco Berrettini et ils fondent ensemble le UND und ballet […]. Ils créent ensemble Roomy Dancing en 2002, GALA en 2003 et Pavillon en 2004. En 2008, elle crée, avec le saxophoniste David Haudrechy, le duo danse et musique hero hero, régulièrement présenté dans les écoles, collèges et lycées. En 2010, elle cosigne avec la plasticienne Rachel Garcia Le Sucre du printemps, un projet chorégraphique pour 27 jeunes danseurs. Après Toulouse, Le Sucre du printemps a été crée à Düsseldorf, à Paris au Théâtre National de Chaillot en collaboration avec le CN D de Pantin et à Ramallah en Palestine. Suite à cette création, elle réalise un film documentaire, 17 printemps, avec la réalisatrice Sophie Laloy, sur le parcours initiatique d’ un jeune danseur de 17 ans qui entre dans le monde adulte par l’expérience de la danse.

EN 2016, elle crée Ladies First, création pour 20 adolescentes qui rendent hommage aux pionnières de l’histoire de la danse contemporaine et collabore avec la plasticienne Emilie Faïf depuis ce jour. Ce projet est présenté dans les CDCN partenaires et le Théâtre de Chaillot.

Avec Let’s Folk ! création 2018, elle questionne l’accès des publics aux codes culturels et propose de travailler autour des danses dites « populaires » en alliant performance chorégraphique et participation des publics. Depuis septembre 2018, elle est artiste associée à la Scène Nationale de la Rochelle où elle crée la pièce Etreinte(S) pour 14 danseur·euse·s amateur·ice·s et professionnel·le·s en novembre 2020. Avec ce projet, elle souhaite mettre en avant des gestes fondamentaux comme celui de nous prendre dans les bras à l’heure du tout numérique. Cette même année, elle crée la petite forme MU qui explore, par la danse, la culture populaire. À mi‑chemin entre spectacle de danse, concert et performance visuelle, MU est une forme hybride, changeante et énigmatique, un pont entre les mythologies ancestrales et modernes.

Depuis septembre 2019, elle est artiste associée à l’Estive Scène Nationale de Foix et au théâtre le Rive Gauche scène conventionnée danse à Saint-Etienne-du-Rouvray. Marion Muzac a été nommée Chevalier de l’Ordre des Arts et des Lettres en septembre 2017.

  • Conception, chorégraphie : Marion Muzac
  • Création et interprétation : Aimée Rose Rich, Valentin Mériot, Mostafa Ahbourrou, Maxime Guillon Roi-Sans-Sac
  • Collaboration à la chorégraphie : Mathilde Olivares
  • Scénographie : Émilie Faïf
  • Musique : Johanna Luz, Vincent Barrau – Jell‑oO

Production

  • Production : Le Gymnase CDCN Roubaix – Hauts‑de‑France pour le réseau LOOP – réseau pour la danse et la jeunesse, dans le cadre du projet de commande chorégraphique Les mouvements minuscules
  • Coproduction : Le Grand Bleu Scène Conventionnée d’ Intérêt National Art Enfance et Jeunesse, L’ échangeur ‑ CDCN Hauts‑de‑France, La Comédie de Clermont‑Ferrand, scène nationale, La Manufacture CDCN Nouvelle‑Aquitaine Bordeaux . La Rochelle, Rencontres chorégraphiques internationales de Seine‑Saint‑Denis, Chaillot – Théâtre National de la Danse, CND Centre national de la danse, La Coursive Scène Nationale I La Rochelle, Agence culturelle départementale Dordogne‑ Périgord, Le Rive Gauche – scène conventionnée d’ intérêt national art et création – danse Saint‑Étienne‑du‑Rouvray, La Place de la Danse ‑ CDCN Toulouse / Occitanie dans le cadre du dispositif d’ insertion professionnelle « En Dehors », MZ Productions
  • Spectacle créé le 15 novembre 2022 au Gymnase CDCN, dans le cadre de Forever Young ‑ le festival de danse qui grandit