Gaëlle Bourges

ASSOCIATION OS

OVTR (ON VA TOUT RENDRE)

mardi 15 décembre20 h 30

mercredi 16 décembre20 h 30

1h45

10 à 20€ / Pass 10 à 12€

Création 2020
7 interprètes et 1 musicien
Coproduction La danse en grande forme

+ Bord de plateau le 16

Réserver Réserver

Résumé

En 1801, Lord Elgin, ambassadeur britannique à Constantinople, fait scier l’une des six cariatides de l’Acropole – ces statues de femme soutenant l’entablement du temple d’Érechthéion logé en face du Parthénon, à Athènes. Raflant au passage une partie des métopes et des frises du Parthénon, l’aristocrate vend son butin au gouvernement anglais qui en fait don au British Museum où, aujourd’hui encore, la figure de pierre est exposée. Incarné par 6 danseur•se•s et illustré par des lettres de l’époque mêlée à de la pop anglaise, OV TR – pour « ON VA TOUT RENDRE » – nous propulse d’Athènes à Londres, de creux en rebonds de l’histoire de l’art. Passant par le rébétiko, musique populaire grecque, la dernière création de Gaëlle Bourges décortique les problématiques internationales de pillage d’œuvres par les pays colonisateurs. Et si on rendait tout ?

Équipe artistique

  • Conception et récit : Gaëlle Bourges
  • Avec des extraits de lettres de Lord Elgin, Giovanni Battista Lusieri, le révérend Philip Hunt, Mary Elgin, François-René de Chateaubriand
  • Interprètes : Gaëlle Bourges, Agnès Butet, Gaspard Delanoë, Camille Gerbeau, Pauline Tremblay, Alice Roland, Marco Villari
  • Musique live : Stéphane Monteiro alias XtroniK
  • Avec des musiques de The Beatles, Kate Bush, The Sex Pistols, The Clash, The Cure, David Bowie, Marika Papagika
  • Lumière : Alice Dussart
  • Coiffes des cariatides : Anne Dessertine
  • Régie son, régie générale : Stéphane Monteiro
  • Régie lumière : Alice Dussart

D’une digression sur les nus féminins de la peinture occidentale avec Vider Vénus, aux fresques rupestres de Lascaux, en passant par les tapisseries médiévales dans À mon seul désir, Gaëlle Bourges suit le fil ténu de l’histoire de l’art et des représentations pour en détricoter les discours et les enjeux. La chorégraphe est par ailleurs diplômée de Paris 8 en éducation somatique par le mouvement.

Production

  • Production : Association OS
  • Coproduction : Dispositif « la Danse en grande forme » (CNDC Angers ; Malandain Ballet Biarritz ; la Manufacture – CDCN ; CCN de Caen ; L’Échangeur – CDCN ; CCN de Nantes ; CCN d’Orléans ; Atelier de Paris / CDCN ; Collectif FAIR-E – CCNRB ; Le Gymnase CDCN ; POLE-SUD CDCN ; La Place de la danse – CDCN) ; Théâtre de la Ville – Paris ; TANDEM – Douai-Arras ; l’Échangeur – CDCN ; La Maison de la Culture – Amiens ; Le Trident – Cherbourg-en-Cotentin ; L’Onde – Théâtre Centre d’art
  • Soutiens : CN D – Centre national de la Danse ; Ménagerie de Verre dans le cadre du Studiolab
  • Photo : Danielle Voirin
fringilla tempus dapibus elit. commodo Aenean tristique Nullam ut