Noé Soulier

CNDC ANGERS

Passages

mercredi 9 septembre20 h 00

jeudi 10 septembre20 h 00

45 min

Création
6 interprètes

→ À la Conciergerie

English version
Réserver Réserver

Résumé

Le travail de Noé Soulier se regarde autant comme une carte de géographie que comme un puzzle. Chercheur et chorégraphe, il n’a eu de cesse d’interroger le geste, matière à penser et à danser. Décortiquant les puissances évocatrices du mouvement, il s’est aussi intéressé à ses manques et absences : des gestes qui en suggèrent plus qu’ils ne montrent. Noé Soulier n’est pas non plus étranger aux larges espaces des musées. C’est donc avec aisance qu’il flirte désormais avec le patrimoine. Passages, création pour espaces non dédiés, se loge dans la vaste salle des gens d’armes de la Conciergerie à Paris. Sa forêt de piliers soutenant son plafond vouté médiéval démultiplie les angles et découpe les regards. Une opération quasi mathématique que les six danseur·se·s s’emploient à répéter, par un jeu d’apparitions et de disparitions.

L’entretien de Noé Soulier sur maculture.fr

Équipe artistique

  • Chorégraphie : Noé Soulier
  • Interprètes : Stéphanie Amurao, Lucas Bassereau, Meleat Fredriksson, Yumiko Funaya, Nangaline Gomis et Nans Pierson
  • Lumière : Victor Burel

Nos partenaires

Production

  • Production : Centre national de danse contemporaine CNDC (Angers)
  • Coproduction : Monuments en mouvements – Centre des monuments nationaux ; Atelier de Paris / CDCN
  • Avec le soutien de la DRAC Île-de-France – Ministère de la Culture et de la Communication
  • Le CNDC d’Angers est subventionné par le ministère de la Culture – DRAC des Pays de la Loire, la Ville d’Angers, la Région Pays de la Loire, le Département de Maine et Loire.
  • Photo : Chiara Valle Vallomini

English version

Noé Soulier takes over the medieval hall of the “gens d’armes” [men-at-arms] at the Conciergerie de Paris. Its pillars and arcades frame the vast space while at same time breaking the views into segments. A situation that the French researcher and choreographer accentuates through a game of six performers appearing and disappearing in Passages.

commodo efficitur. tristique Phasellus commodo nec