Nina Santes

LA FRONDE

République Zombie

vendredi 9 avril15 h 00

1h40

10 à 20€ / Pass 10 à 12€

Création 2020
Trio
Coproduction
Artiste associée

Les représentations publiques sont annulées. Une représentation réservée aux professionnel·le·s est maintenue le 9 avril 2021 à 15h.

English version

Résumé

République Zombie est une pièce pour interroger l’état zombie, au sens d’un engourdissement du temps, des corps, du monde entier, et performer nos stratégies de mise en alerte. Le langage chorégraphique et musical s’appuie sur le corps zombie, à la fois grotesque et terrifiant. Façonné par la violence coloniale, il est à la fois victime aliénée et anthropophage, maître et esclave. C’est un corps errant, sans frontières ni géographies. Lent, sans but, il est une menace qui gagne toujours du terrain, parfois saisi de convulsions, de retroussements qu’il ne s’explique pas. À la manière d’un masque Sumérien, il est pétrifié, ni mort ni vivant, dépossédé. Un corps dissocié dont la maladie est une danse.

 

L’entretien de Nina Santes sur maculture.fr

Équipe artistique

  • Conception, chorégraphie, composition musicale : Nina Santes
  • Création et interprétation : Betty Tchomanga, Soa de Muse, Olivier Normand (recherche et création), Nina Santes
  • Collaboratrice dramaturgie : Lynda Rahal
  • Création lumière : Annie Leuridan
  • Création et régie son : Nicolas Martz
  • Scénographie et conception costumes : Pauline Brun
  • Réalisation costumes : Gabrielle Marty
  • Assistant construction scénographie : Antonin Hako
  • Recherche et création vocale : en collaboration avec Jean-Baptiste Veyret-Logerias, Roberto Moura, Emilie Domergue
  • Régie générale : Beatriz Kaysel
  • Stagiaires : Félix Philippe (son), Louise Rustan (lumières) et Elie Fonfrède (danseur)
  • Production et administration : La Fronde – Léa Turner et Alice Marrey

C’est dans le monde de la marionnette et du théâtre ambulant que Nina Santes fait ses premiers pas. Elle se forme à la danse contemporaine à Toulouse et interprète le travail de Myriam Gourfink, Catherine Contour ou Emmanuel Eggermont. Transdisciplinaires, ses pièces Self made man (2015), A leaf, far and ever (2016), Hymen hymne (2018) nous immergent dans des dispositifs qui activent des puissances d’agir. Elle est artiste associée à l’Atelier de Paris / CDCN depuis 2019.

Production

  • Coproduction : Atelier de Paris / CDCN, Centre Chorégraphique National Rillieux-la-Pape, Centre Chorégraphique National de Tours, Centre Chorégraphique National d’Orléans, Centre Chorégraphique National de Grenoble, Théâtre National de Chaillot dans le cadre de Chaillot-Fabrique.
  • Nina Santes est artiste associée à l’Atelier de Paris / CDCN, dans le cadre du dispositif soutenu par le Ministère de la Culture et de la Communication.
  • Soutiens : DRAC Île-de-France, Région Île-de-France
  • Remerciements au Quartz Scène nationale de Brest pour
    le prêt de studio, L’Echangeur CDCN Hauts-de-France pour la mise à disposition du plateau dans le cadre de Studio-Libre, au Festival Parallèle et à la Chorale de La Cloche Sud pour sa participation, au Festival Antigel (CH) et à l’association Antidote. En hommage à Maeva Santes.
  • Photo : Margaux Vendassi – Festival Parallèle

English version

As a figure of contagion – wandering and putrefying – the zombie could be a stand-in for our time. In the agora of République Zombie, the choreographer Nina Santes explores our power to take action, confronting the individual with the group and reality with fiction, making the living mingle with the dead.

Praesent velit, sed consectetur id, commodo Phasellus eleifend libero facilisis elit. Sed