Amala Dianor avec Alioune Diagne, Naomi Fall & Ladji Koné

cie Amala Dianor

Siguifin

jeudi 16 septembre20 h 00

vendredi 17 septembre20 h 00

55 min

9€ à 12 €

Création
Premières
Dans le cadre de la saison Africa2020.

Au Palais de la Porte Dorée.

Tout public à partir de 10 ans.

Réserver Réserver

Résumé

Ils et elles viennent du Mali, du Sénégal et du Burkina Faso. Amala Dianor réunit trois chorégraphes : Alioune Diagne, Naomi Fall & Ladji Koné. Ensemble, ils et elles signent une pièce composite pour neuf danseur·se·s, adaptant le cadavre exquis à la scène et au geste dansé. Amala Dianor, issu d’une formation hip-hop et contemporaine, n’hésite jamais à remixer les genres, plaçant la rencontre au cœur de son processus. Dans Siguifin, le chorégraphe réitère cet engagement. De l’individualité vue par Naomi Fall, à l’écoute des cohésions sociales avec Ladji Koné, en passant par une interrogation sur les différences entre pays pourtant mitoyens selon Alioune Diagne, les trois chorégraphes puisent directement dans l’élan vital du groupe de jeunes danseur·se·s. Signifiant « être magique » en Bambara, langue largement répandue en Afrique de l’Ouest, Siguifin a son propre petit caractère : ardent et magnétique.

→ L’entretien d’Amala Dianor sur TV5Monde

→ L’entretien d’Amala Dianor sur maculture.fr

Équipe artistique

  • Mise en scène, chorégraphie : Amala Dianor
  • Chorégraphie : Alioune Diagne, Naomi Fall, Ladji (Jain Souleymane Koné)
  • Interprètes : (Burkina Faso) Abdoul Kader Simporé aka Dainss, Daniel Koala aka Tchapratt, Rama Koné ; (Sénégal) Roger Sarr, Alicia Sebia Gomis, Jules Djihounouck ; (Mali) Adiara Traoré, Salif Zongo, Adama Mariko
  • Musique : Awir Léon
  • Lumières : Nicolas Tallec
  • Direction Déléguée : Mélanie Roger

Amala Dianor intègre l’Ecole supérieure du Centre national de danse contemporaine d’Angers. Il travaille ensuite pendant 10 ans comme interprète pour des chorégraphes de renom aux univers très différents. En 2012, il crée sa compagnie. Depuis la création de son solo Man Rec en 2014, il travaille avec la complicité du compositeur électro-soul Awir Leon qui crée les musiques originales de ses spectacles. En 2019, il signe sa première grande forme pour neuf danseurs auxquels il transmet sa gestuelle métissée, intitulée The Falling Stardust et actuellement en tournée. En 2020, il prépare pour le Festival Sans Dessus Dessous 2021, la création du trio Point Zéro qu’il interprète avec Johanna Faye et Mathias Rassin.

Danseuse et chorégraphe, Naomi Fall obtient son Bachelor of Arts à New York en 2009 puis s’installe à Bamako où elle fonde la Compagnie GnagamiX et la Compagnie De Ceux Qui en 2016. Elle porte ses différents projets en Afrique et en Europe dont le Fari Foni Waati laboratoire de création et festival de danse à Bamako qu’elle fonde également en 2016 pour lequel elle assure la direction.

Alioune Diagne est chorégraphe et danseur. En en 2012 il crée le trio Banlieue et en 2015. Il développe des conférences dansées au Maroc, à Paris et à Genève. Il est directeur artistique du centre culturel Le Château et de l’association Diagn’Art à Saint Louis.

Ladji Koné poursuit sa recherche artistique au croisement des langages, entre danses traditionnelles, contemporaines, hip-hop et le théâtre. Dans la compagnie Ciel K, Il a fusionné son univers avec l’artiste visuelle Michaela Solnická Volná. Il a travaillé, entre autres avec Mie Coquempot, Roger Nydegger et Erwann Bouvier.

Nos partenaires

Production

  • Production : Cie Amala Dianor / Kaplan
  • Partenaires : Association Diagn’art dirigée par Alioune Diagne, Festival Fari Foni Waati dirigé par Naomi Fall, Collectif JUMP dirigé par Ladji Koné
  • Coproduction : Théâtre de Suresnes-Jean Vilar ; Atelier de Paris/ CDCN ; POLE-SUD, CDCN Strasbourg ; Institut français de Dakar, Sénégal ; Centre chorégraphique national de Rennes et de Bretagne ; Centre de la danse Pierre Doussaint Grand Paris Seine et Oise
  • Résidences : CDC la Termitière, Ouagadougou, Burkina Faso ; Institut Français de Bamako  et Blomba, Bamako, Institut Français de Dakar et Le Château, Saint-Louis, Sénégal
  • Avec le soutien de : l’Office International de la Francophonie l’Institut Français ; La compagnie Amala Dianor est conventionnée par la DRAC Pays de la Loire, soutenue par la Ville d’Angers et la Région Pays de la Loire. Elle bénéficie depuis 2020 du soutien de la Fondation BNP Paribas. Amala Dianor est artiste associé à la Maison de la danse de Lyon – Pôle européen de création.
at elit. felis justo id ipsum ut Donec mattis