Claire Jenny

De l’art chorégraphique à l’innovation de projets d’Éducation artistique et culturelle · Module 3

Une formation conçue et menée par Claire Jenny avec Agathe Pfauwadel et d’autres artistes chorégraphiques.

→ Module 1 : du lundi 20 au jeudi 23 novembre 2023
→ Module 2 : du jeudi 18 au vendredi 19 janvier 2024
→ Module 3 : du lundi 4 au mardi 5 mars 2024

→ 8 jours ou 48 heures de formation : 10h/13h-14h/17h

Tarif individuel : 300 euros les 8 jours
Tarif organisme : 900 euros les 8 jours
Tarif Adami : 500 euros les 8 jours. En cas d’un seul module suivi le tarif appliqué restera le même, soit 500 euros.

Pour toutes informations sur le contenu de la formation professionnelle, sur les modalités d’inscription et les possibilités de financement, contactez Juliette Mareschal à masterclasses@atelierdeparis.org

Réserver Réserver

Résumé

Ouverte à tout public, cette formation propose une réflexion sur la conception et les modalités de transmission de l’art chorégraphique dans le cadre de projets d’Éducation artistique et culturelle (EAC) au sein de l’école et de milieux spécifiques.

Au travers de temps pratiques, réflexifs et méthodologiques se nourrissant de la rencontre des expériences et des vécus de chacun·e, cette formation veut fonder un savoir partagé, actif et évolutif et apporter des clés pour penser, construire, élaborer et mener des projets EAC dans le partenariat entre tous les acteurs impliqués.

Composée de trois modules, tout à la fois complémentaires et indépendants, la formation est conçue et menée par Claire Jenny accompagnée d’Agathe Pfauwadel, Margaux Amoros, Jeanne Alechinsky, Vincent Deletang, Claire Malchrowicz.

Module 3 : Au-delà de l’école, la création partagée avec des publics spécifiques

Avec Claire Jenny, Claire Malchrowicz et Céline Schneider.

Au-delà de l’école, en explorant de nouveaux contextes et publics ce module se propose d’interroger diverses expériences de projets d’Éducation Artistique et Culturelle, notamment en milieu carcéral et de soins.

Comment les contenus et les modalités de transmissions et de créations dansées imaginés au sein de l’école résonnent avec d’autres contextes ? Comment le partenariat se joue-t-il alors ? Avec qui ? Comment et pourquoi ?

Céline Schneider est psychomotricienne, Claire Malchrowicz est danseuse et spécialiste en Analyse Fonctionnelle du Corps dans le Mouvement Dansé. Avec d’autres, elles œuvrent au sein de Faire corps et rayonner, un projet ambitieux et au long cours déployé par un partenariat étroit entre la compagnie Pasarela et l’Établissement Public Médico-Social Dyonisien (EPMSD) Les Moulins Gémeaux. Ce projet se définit comme « un laboratoire chorégraphique inclusif et ouvert », au sein duquel la construction du danseur s’entrelace avec la construction de la personne. Les enjeux d’émancipation et d’autonomisation y sont posés au cœur, ouvrant ainsi pour les jeunes la possibilité d’entrevoir la professionnalisation comme horizon possible.

Céline et Claire ont des savoirs-faire différents qui toutefois se rejoignent autour de l’attention qu’elles portent chacune à la construction des corps. Parmi leurs fondamentaux respectifs, la question des appuis est amplement partagée.

Pour ce temps de formation, elles ont donc choisi de partager et questionner ce qui est mis à l’œuvre à l’EPMSD à travers la notion d’appui : qu’est-ce qui fait appui pour la danse, l’être en construction ? Et par analogie, quels sont les appuis d’un tel projet, les appuis possibles pour chaque personne qui y prend part ?

Objectifs :

  • Interroger les différentes modalités d’un projet EAC, contenus et pratiques de transmission, au sein de divers contextes avec des publics variés
  • Mettre en perspectives divers contenus et modalités de transmission de l’art chorégraphique qui s’élaborent à l’école et en milieux spécifiques
  • Construire un projet en partenariat avec divers professionnel·les issu.es de champs d’interventions variés
  • Développer une réflexion et fonder un savoir partagé dans la conception et la conduite de projets EAC
  • Inscrire les projets EAC dans le contenu et les prérogatives de son milieu (école, hôpitaux, ESAT, prisons, etc.)

Équipe artistique

Claire Jenny
Chorégraphe de la compagnie Point Virgule, elle déploie un questionnement sensible sur les enjeux de la construction/reconstruction de l’individu quels que soient les contextes de ses projets. Personne-ressource pour l’Éducation Artistique et Culturelle, elle est reconnue pour son expertise dans la conception et la réalisation de créations partagées en milieu carcéral.  Elle est co-auteure du livre Chairs incarcérées : une exploration de la danse en prison. Les aller-retours perma­nents entre ses projets professionnels et les accompagnements artistiques des publics fondent sa démarche artistique.

Claire Malchrowicz
Danseuse contemporaine formée au CNSMDP, Claire Malchrowicz a à cœur de croiser différentes manières de s’engager dans la danse. Outre ses activités d’interprète (auprès notamment de Béatrice Massin, Nathalie Pernette, Claire Jenny, Mélanie Perrier, Aurélie Berland, Olivier Bioret, Heloïse Desfarges…) elle est aussi assistante chorégraphique (auprès d’Olivier Bioret, Max Fossati…) et pédagogue. Curieuse d’outils pouvant soutenir ce travail autour de l’être en mouvement, elle se spécialise en Analyse Fonctionnelle du Corps dans le Mouvement Dansé, puis amorce une formation en Voice Movement Integration à Amsterdam. Elle intervient régulièrement en milieu scolaire ou dans les hôpitaux, et accompagne danseurs, comédiens, musiciens, dans des contextes de création, de stage ou de travail individuel. Récemment, elle intègre les équipes pédagogiques du CNSMDL, du CFD Désoblique à Lyon, et de la Cie Pasarela pour le projet Faire Corps au sein de l’EPMSD Les Moulins Gémeaux.

Céline Schneider
Céline Schneider est psychomotricienne à l’EPMSD Les Moulins Gémeaux à Saint-Denis. Cette structure accueille des enfants, adolescents et jeunes adultes en situation de handicap mental ou psychique.
Depuis plus de quinze ans elle co-construit avec la danseuse Agathe Pfauwadel un projet artistique au sein d’établissements de santé. Ce projet implique de nombreux artistes et lieux culturels du territoire et ouvre à la pratique d’une danse sensible, donnant aux jeunes la possibilité d’exprimer leur potentiel créatif et de se construire au-delà de l’institution. Depuis un an, l’EPMSD et la Cie Pasarela mettent en œuvre une formation innovante, aux apports variés en danse pour une partie des jeunes.

Nos partenaires