Thomas Hauert

Masterclass | COMPLET

Du 2 au 6 avril 2024, 11h-17h

Tarif organisme : 750 €
Tarif individuel : 260 €
Tarif Adami : 500 €

La masterclass est complète, liste d'attente ouverte.

Pour toute information sur les possibilités de financement : contactez Juliette Mareschal à masterclasses@atelierdeparis.org

Réserver Réserver

Résumé

→ Télécharger le contenu pédagogique

 

« Connecter et composer »

Déployant un réseau complexe de mouvements connectés dans le temps, l’espace et le corps, sans l’intervention d’une autorité centrale : les structures ludiques d’improvisation de ZOO/Thomas Hauert forment un système intégré dynamique au comportement imprévisible, au sein duquel certains danseurs initient un mouvement et d’autres réagissent à celui-ci, cette réaction déclenchant un autre mouvement à l’intérieur de la même structure ou initiant un tout nouveau développement. Puisant librement dans un répertoire partagé de principes physiques les danseurs sont responsables de l’invention et de l’exécution de leur propre mouvement, mais aussi de la création et du développement des structures de groupe. Ils doivent adapter leur rôle individuel au sein d’une constellation dynamique dont les mécanismes se transforment en permanence. Les capacités cognitives d’un tel système dépassent de loin la simple somme des capacités individuelles des danseurs. Pour une large part, il repose sur l’intuition – comme Hauert le souligne, une faculté neurophysiologique susceptible d’être développée par l’expérience.

Un focus sera mis sur le travail de combiner les mécaniques et les forces de deux ou de plusieurs corps en contact. Les corps deviennent une seule créature et apprennent à se coordonner et à créer en tant qu’entité unique. Corps multitâches qui isolent un champ d’interaction de l’autre. Modeler et être modelé en même temps. Imposer des forces/directions. Opposer à des forces/directions, les modifier ou céder à celles-ci. Contacts aléatoires, autant que possible indépendants les uns des autres, qui imposent des forces et directions mutuellement, clairement et simplement. Pourtant, en même temps, travaillant ensemble pour gérer le mouvement imprévisible des deux corps qui fonctionnent comme un seul. Développer les compétences techniques de cette créature à deux têtes. Actif et réactif. Anguleux et musical. Intentionnel et imprévisible. Intuitif et contre-intuitif.

Les contacts peuvent être des supports ou enclencher un déséquilibre, les os peuvent agir comme leviers, les articulations devenir des angles fixes qui transfèrent les forces et les appuis se transforment en pivots.

Plusieurs zones des corps en contact interagissent ingénieusement en séquences chevauchantes d’initiation et de réponse, pour créer une danse inimaginable et in-reproduisible. Plus complexe et ingénieux que notre esprit conscient peut analyser, commander ou même percevoir.

Équipe artistique

Thomas Hauert
Après avoir travaillé comme danseur avec, entre autres, Anne Teresa De Keersmaeker, David Zambrano et Pierre Droulers, Thomas Hauert (CH) a fondé sa compagnie ZOO à Bruxelles en 1998.

Cows in Space, sa première pièce a été immédiatement primée aux Rencontres de Seine-Saint-Denis/Bagnolet. Depuis, la compagnie a créé plus de 20 œuvres, qui ont été jouées dans plus de 200 lieux.

En plus de son travail pour ZOO, Thomas a également créé des œuvres pour d’autres compagnies notamment le Ballet de Zurich, le Toronto Dance Theatre, la Candoco Dance Company et le Ballet de Lorraine.

En complément de son travail chorégraphique, Thomas Hauert a développé une méthode d’enseignement reconnue internationalement, basée sur la recherche sur le mouvement menée avec sa compagnie. Il donne des ateliers dans le monde entier. En 2012 -13, il a été professeur invité pour la danse et la performance à l’Institut d’études théâtrales de la Freie Universität Berlin. Depuis 2013, il est directeur artistique du Bachelor en danse contemporaine à la Manufacture – Haute Ecole des Arts de la Scène à Lausanne.

Nos partenaires